Comment choisir son îlot de cuisine en 4 étapes

Voici les 4 étapes pour choisir ou créer un ilot de cuisine qui comblera vos besoins. Guide complet: de l'inspiration à la planification

Publié par Catherine De La Sablonnière

Comment choisir son îlot de cuisine en 4 étapes

Lorsque nous en venons à parler d’îlot avec nos clients, nous posons toute une batterie de questions pour s’assurer de créer l’îlot parfait pour leurs besoins. On a donc fait un topo et on l’a transposé en guide pratique juste pour vous! 

Lîlot de cuisine est un incontournable de la cuisine depuis plusieurs années et ne passera jamais de mode. La grande majorité de nos cuisines comportent un îlot central et ce n’est pas sans raison. Aussi pratique qu’esthétique, il devient vite le point rassembleur de toute la maison.

Les 4 étapes à suivre sont les suivantes:

  1. S’inspirer : oui, mais comment le faire de façon efficace?
  2. Analyser : quelles questions se poser pour connaître nos besoins pratiques?
  3. Choisir : une panoplie de matériaux s’offrent à nous
  4. Planifier : une fois qu’on a passé les 3 premières étapes, il est temps de planifier notre îlot!

1. S’inspirer: comment trouver les meilleurs inspirations pour votre îlot de cuisine

Commencez par vous inspirer! Parcourez nos réalisations pour trouver le style que vous recherchez. Puis Pinterest, Houzz, Instagram, toutes les plateformes sont bonnes pour s’inspirer. 

Mettez de côté des photos d’îlot de cuisine qui vous accrochent sans questionner le pourquoi. Une fois que vous avez sauvegardé plusieurs inspirations, faites-les défiler et portez attention à ce qui revient souvent. 

“Habituellement, quand on sauvegarde des inspirations qu’on aime sans les questionner, on sélectionne souvent les mêmes styles ou types d’inspiration.  C’est notre instinct qui embarque et il faut s’y fier!” 

– Catherine De La Sablonnière, Designer cuisiniste chez Ateliers Jacob

Ici, on pense vraiment côté look, on y va avec les coups de cœur sans se questionner. Puis, en révisant les inspirations sélectionnées, on fait le ménage de celles qui, finalement, ne font pas vraiment l’affaire. 

Par exemple, peut-être avez-vous sélectionné quelques inspirations d’îlot bleu ou d’îlot en bois, mais la plupart sont des îlots blancs. Il faudra donc faire la réflexion à savoir si on aime assez ces possibilités pour s’y commettre ou si c’est simplement qu’on trouve cela joli mais on ne vivrait pas nécessairement dedans à long terme.

À partir de ces inspirations instinctives et élaguées, on fait le topo en notant ce qui nous allume:

  • Quelle couleur/matériel revient souvent?
  • Est-ce que je préfère les îlots de la même couleur/matériel que la cuisine ou différents?
  • Quel type de porte revient souvent?
  • Quel matériel de comptoir m’attire?
  • Est-ce que j’aime une forme en particulier?
  • Est-ce que j’aime un îlot de cuisine massif ou peut-être plus léger?
  • Quelles poignées est-ce que je préfère? Très visibles et contrastantes? Discrètes? Sans poignées?

Équipé des réponses à ces questions, on passe à l’étape 2!

2. Analyser vos besoins

Une fois le côté look classé, il est temps d’analyser les besoins pratiques en profondeur.

Les premières questions à se poser sont: “Quelle sera l’utilité première de mon îlot?” et “Quel espace ai-je à consacrer à mon îlot?”

Une piste importante pour commencer votre analyse est d’analyser les impondérables! 

Par exemple:

  • Si vous avez une fenêtre au mur et que vous savez que ce sera l’emplacement de l’évier, cela élimine une zone de travail potentielle;
  • Si la ventilation de la cuisinière est déjà au plancher et ne peut être repositionnée, on sait que notre îlot sera obligatoirement un îlot de cuisson;
  • Inversement, si la sortie de ventilation est au mur vers l’extérieur, on peut éliminer l’idée d’un îlot de cuisson;
  • Si notre espace est très petit, on doit être réaliste et penser à un îlot de préparation et/ou un îlot coin repas seulement;
  • Il faut compter idéalement entre 36” et 48” d’espace de trafic autour d’un îlot. Sachant cela, considérez votre espace et cela vous donnera une idée des dimensions de votre îlot.

On classe les impondérables pour ainsi analyser nos besoins en gardant en tête la réalité!

L’espace à y consacrer déterminera les dimensions de l’îlot et la forme de l’îlot. Cela déterminera aussi si on parle d’un îlot central, d’une presqu’île (îlot de cuisine contre un mur) ou d’un îlot amovible sur roulettes.

L’utilité première sera définie par quelle zone de travail sera majoritaire sur l’îlot.
Quand on parle de zone de travail, on parle de:

  • Plonge (évier, lave-vaisselle etc)
  • Cuisson (plaque de cuisson, four, cuisinière)
  • Réfrigération (plus rare mais on peut intégrer un cellier ou un petit réfrigérateur)
  • Préparation 

Puis, on doit aussi considérer si l’on veut un îlot de travail seulement ou si l’on veut aussi un îlot avec coin repas ou coin bar. 

Voici les configurations d’îlot les plus populaires:

L’îlot avec évier principal : 

Cet îlot sera équipé en particulier pour la plonge. Il comprendra minimalement l’évier et le lave-vaisselle. Ce doit être un îlot de cuisine fixe

Puis on pourra y ajouter des tiroirs pour les ustensiles et la vaisselle. Certains y ajouteront le centre de poubelle/recyclage et un espace dédié aux linges à vaisselles, brosses et autres sans oublier les produits de nettoyage.

L’îlot de cuisson: 

Ici on aura un îlot avec plaque de cuisson ou cuisinière. Ce qui veut dire qu’on y retrouvera aussi la ventilation, soit une hotte décorative visible au-dessus de la cuisson ou une ventilation vers le bas intégrée dans le comptoir ou la cuisinière. Encore là, cet îlot sera fixe.

On y ajoutera des tiroirs pour les ustensiles de cuisson, les casseroles et les pyrex. Si c’est la cuisinière qui est à l’îlot, un espace dédié aux plaques de cuisson, moules à muffin et cie sera très pratique. 

Avez-vous l’habitude d’utiliser vos huiles et épices surtout à la cuisson? Prévoyez une gestion facile de ces éléments pour les avoir à la main.

L’îlot de préparation: 

Celui-ci peut s’ajouter aux autres configurations afin de les compléter. Ici, si nous n’avons pas d’évier principal à l’îlot, on voudra peut-être un évier de service. Ainsi, on lave nos légumes sans mouiller le plancher entre deux zones de travail! 

On voudra certainement sous la main : couteaux, ustensiles de préparation, papier à main et tout autre items que vous utilisez souvent en préparation. Le centre de poubelle/recyclage est très pratique ici! 

Peut-être les huiles et épices seront-elles ici aussi? On trouvera un emplacement vertical facilement accessible pour la/les planches à découper. Les bols à mélanger seront rangés dans de grands tiroirs, ainsi que les contenants de rangements de style Tupperware. 

Ce type d’îlot, s’il n’a pas d’évier, se prête bien à devenir un îlot sur roulette ou amovible. Ce type d’îlot n’est pas souvent fabriqué sur mesure, mais s’il l’est c’est généralement un petit îlot de cuisine afin qu’il ne soit pas trop lourd.

L’îlot rassembleur: 

Celui-ci, comme le précédent, s’ajoute aisément aux autres configurations. On parle ici d’ajouter un espace qui nous donnera un îlot avec coin repas. Dépendant de l’option choisie, la hauteur de l’îlot ou d’une partie de l’îlot changera. Cela se fait de plusieurs façons: 

  1. Ce peut être simplement l’îlot avec coin repas classique. On allonge le comptoir d’environ 12” minimum. Cette option est probablement la favorite car elle ajoute de la surface de travail à l’îlot! On ajoute des tabourets de comptoir et le tour est joué!
    Si cet espace sera souvent utilisé pour manger au lieu de la table, privilégiez des tabourets avec dossier pour votre confort. Avec cette option, la hauteur de l’îlot reste à 36” partout.
  2. Si on veut un look bar, on ajoute un comptoir surélevé à notre îlot, on peut aussi changer de matériel. C’est pratique pour cacher un peu ce qui se passe sur la surface de travail puisque la hauteur de la partie bar a habituellement entre 42” et 48”.
    Des tabourets de bar seront de mise. Optez pour un modèle avec un appuie-pieds pour reposer vos jambes et celles de vos invités!
  3. L’îlot avec table nous permet de gagner de la place en prolongeant l’îlot de cuisine qui devient aussi une table de salle à manger. En plus de limiter vos déplacements lors du service et pour débarrasser, ce type d’îlot est très design et convivial!
    Ici, l’îlot sera à 36” pour la partie comptoir et à 30” pour la partie table. Des chaises de table standard seront parfaites pour cette utilisation.
  4. Finalement, l’îlot avec banquette est probablement le type d’îlot le plus rassembleur de tous! Il demande beaucoup d’espace mais peut remplacer la salle à dîner. Il permet à tous d’être ensemble de la préparation au digestif! 

Mais on préfère vous avertir, cela peut donner place à des soupers qui ne finissent plus et des invités qui restent tard! 

Dans le cas de la banquette, l’espace comptoir sera à 36”, puis on aura une section de caissons hauteur banquette à 18” coussins inclus. Vous pourrez ensuite ajouter table et chaises de salle à manger. Attention cependant que le pied de la table soit central pour ne pas entrer en conflit avec la banquette.

Autres éléments à considérer quand on analyse nos besoin pour l’îlot:

  • Micro-ondes
  • Centre de recyclage
  • Four
  • Tiroir réfrigérateur
  • Réfrigérateur sous comptoir (pour les boissons par exemple)

C’est bien beau tout ça, mais quel est le prix d’un îlot de cuisine?

Cela dépend de vous! Le budget est l’outil premier de tout propriétaire et de tout designer. Vos choix dépendent entièrement de votre budget, puis de vos inspirations. 

Par exemple, pour aussi peu que 400$, on peut s’acheter un petit îlot tout fait dans les magasins de grande surface. Cependant, si on veut du sur mesure, le prix est drastiquement affecté par les dimensions de l’îlot, les accessoires et les matériaux choisis.

Donc, établissez une braquette de prix avec laquelle vous êtes confortable, partagez ce besoin avec votre designer, ainsi il/elle pourra vous guider dans vos choix pour la respecter. 

3 : Choisir les matériaux de votre îlot de cuisine

Cette étape est celle ou l’on peut s’amuser avec notre designer lors de notre première rencontre en salle de montre! On fait ses choix basés sur nos inspirations de l’étape 1, puis on se laisse aller à essayer différents matériaux jusqu’à ce qu’on ai notre coup de cœur! 

Votre designer est une ressource importante ici, car à la lumière de vos inspirations et de votre budget, il/elle pourra vous introduire rapidement à différents matériaux qui risquent de répondre à vos besoins sur tous les niveaux.

En plus du style, votre designer pourra vous informer sur l’entretien des différents matériaux afin que vos choix soient esthétiques mais répondent aussi à votre mode de vie. 

Les choix de matériaux sont infinis mais voici les grands courants:

  • Îlot de cuisine en bois (un classique, intemporel et pouvant s’ajuster à plusieurs styles)
  • Îlot de cuisine gris (ce choix et les 3 suivants peuvent aussi être créés en laque ou en d’autres matériaux synthétiques plus abordables, souvent au fini mat très tendance mais aussi intemporel)
  • Îlot de cuisine blanc 
  • Îlot de cuisine noir 
  • Îlot de cuisine bleu
  • Comptoir en bois (style butcher block ou décoratif, pratique et chaleureux mais demandant de l’entretien régulier)
  • Comptoir en quartz (non poreux donc facile d’entretien mais sensible à la chaleur)
  • Comptoir en granit (résistant, pierre naturelle, mais ayant une certaine porosité, entretien léger)
  • Comptoir en Dekton (plus coûteux mais très résistant, aucun entretien)

Le choix des comptoirs est probablement le plus important pour votre îlot. Un îlot voit beaucoup d’action, donc ce choix est primordial. Par exemple, peut-être votre cœur vous fait-il pencher vers le comptoir de bois mais en réalisant l’entretien qu’il requiert une fois bien expliqué par votre designer, le quartz vous semblera peut-être un meilleur choix.

De là l’importance de consulter un/une designer qui saura vous guider!

4 : Bien planifier pour mieux créer son îlot de cuisine

Une fois ces étapes passées, idéalement de concert avec votre designer d’armoires de cuisine, ce/cette dernier/ère pourra planifier votre îlot à la perfection! Plusieurs heures seront passées à dessiner votre îlot de façon professionnelle en tenant compte des étapes 1 à 3.

Les dimensions et le positionnement de votre îlot doivent donc être pensées pour faciliter vos déplacements, répartir les zones d’activités dans la cuisine correctement et délimiter les différents espaces de travail.

C’est pourquoi le design de votre îlot est intimement lié au design de votre cuisine. L’ensemble doit être pris en compte tant au niveau technique qu’au niveau design.

Si vous faites affaire avec un/une designer, votre îlot vous sera présenté en plan, élévations et 3D afin de vous donner la meilleure vue d’ensemble possible. Ainsi vous pourrez faire des modifications si nécessaire et vous assurer d’avoir enfin l’îlot parfait!

Le mot de la fin

J’espère que mon expérience terrain vous donnera les outils pour réaliser votre vision et que vous aurez enfin l’îlot de vos rêves. Un îlot bien pensé selon vos goûts et vos besoins pratiques, rien de mieux pour être heureux de cuisiner à tous les jours!

D’autres articles qui pourraient vous intéresser